NAÖH

1986
Paris
Graffiti, Perso

Naöh

« Le graffiti est un plaisir et tant qu’il y aura du plaisir, je continuerai. »

Née en 1986 à Orléans, NAÖH a toujours dessiné des personnages, des paysages. Elle entre dans le monde du graffiti en 2006 après sa rencontre avec STIME, mais c’est en 2008 qu’elle réalisera son premier tag sur un panneau de signalisation.

Pourquoi NAÖH ? « En chimie, c’est la formule de la soude caustique, un corrosif, je trouve que cela me correspond bien » affirme l’artiste en souriant. « L’adrénaline que provoque le graffiti est fantastique, et le plaisir de passer tous les jours devant sa fresque est très plaisant. »

Le graffiti pour NAÖH, c’est d’abord du plaisir, mais aussi un moyen de s’exprimer et chaque peinture est une fierté. Ce qu’elle préfère, c’est rechercher des lieux abandonnés pour réaliser ses graffitis, le calme qui y règne l’inspire et souvent, NAÖH préfère s’imprégner du lieu avant d’y revenir plus tard pour créer.

Ses créations, NAÖH les réalise à la bombe, mais aussi à l’acrylique avec rouleaux et pinceaux. Pour certaines créations, l’artiste utilise souvent un mix de techniques.

L’inspiration de NAÖH est multiple, des impressionnistes aux tatoueurs, en passant par les autres graffeurs, mais ce qui inspire surtout l’artiste, c’est la nature. Elle s’est prise de passion pour les oiseaux et c’est sur ce thème qu’elle réalise ses fresques et ses toiles. « J’ai toujours aimé les oiseaux, ils dégagent une certaine force et une puissance que j’essaie de retranscrire sur les murs. »

Bec Oeil