SERTY 31

1978
Paris
Graffiti, abstrait

Serty 31

« Je suis passionné d’esthétisme, de design, d’architecture moderne et de nouvelles technologies, ce qui nourrit mon approche Graffuturiste »

SERTY 31 a grandi et passé son enfance dans le quartier métissé du Chinatown parisien, où la culture asiatique fut sa principale source d’inspiration avec ses enseignes lumineuses, ses codes typographiques imposants, ses mangas colorés, ses super héros aux allures robotiques, et ses dessins animés futuristes.

SERTY 31 découvrit le graffiti au milieu des années 80 sur les palissades qui entouraient les grands travaux d’aménagement du Musée du Louvre. L’impact fut instantané ! Dès lors, il sut que le graffiti serait un tournant dans sa vie. Il s’imposa à lui comme une révélation, et devint par la suite son mode d’expression consacré à travers lequel il s’identifia, le medium qui lui permettait d’exprimer sa vision.

Après avoir fait ses premiers pas en 1989 au détour des rues de son quartier en véritable autodidacte, il se lança sous le nom de SERTY en 1992.

Il aborde alors le graffiti avec une démarche de plus en plus constructive, ce qui lui vaut d’être reconnu pour son style graphique aux lignes nettes et précises.

Ses œuvres, que l’on peut qualifier de graffico-abstraites, font appel à des couleurs vives et contrastées, des lignes pures entrecroisées, des plans déstructurés par des explosions de formes graphiques. L’utilisation de peinture phosphorescente révèle aussi son travail dans l’obscurité par une double lecture ultra graphique donnant à celle-ci un aspect vraiment unique.

Futur Robot